/ La vigne

Le soin méticuleux du vignoble, afin d’obtenir des raisins de très haute qualité, est à la base du travail quotidien à
Borgo la Stella. Les terrains qui hébergent les vignobles sont de nature argileuse (Alberese et Galestro) et sont typiques de la région du Chianti. La nature calcaire de ces rochers est déterminante pour la production de vins rouges d’une grande finesse olfactive et aux tanins fins et élégants.

La majorité des zones viticoles réputées se situent sur des sols à dominante calcaires (Saint-Emilion, Champagne, Langhe au Piémont,e tc.) Le Borgo la Stella ne manque pas à la règle et c’est ce type de sol qui confère toute la finesse aromatique et l’équilibre des vins qui y sont produits. Cette différence est fondamentale pour délimiter les meilleures zones de productions pour lesquelles l’appellation Chianti Classico est réservée. Les sols de l’appellation Chianti sont quand à eux plus argileux et fertiles et c’est à cause de ça que les vins qui y sont produits sont généralement moins parfumés et complexes, présentent des tannins plus agressifs et sont moins structurés.

Les variétés de raisins implantés répondent à la logique du domaine de valoriser les traditions vinicoles de la région du Chianti, tout en laissant de la place à l’innovation. Cette approche a porté Borgo La Stella à privilégier la culture du Sangiovese. Le patrimoine ampélographique est complété par le Merlot et le Cabernet Sauvignon.
Actuellement la superficie des vignes en production est d’environ 2,5 hectares. Elle passera à un total d’environ 6
hectares à la fin 2011. La gestion de la vigne au Borgo La Stella a pour particularité d’être de type « Lucernina » : un ancien style de culture du Sangiovese qui prévoit une haute densité de vignes, avec plus de 9000 pieds par hectare et un faible rendement avec seulement 2 à 3 grappes par pied de vigne.

La taille utilisée au Borgo La Stella est la taille à coursons (en gobelet). Ce système traditionnel de conduite du vignoble consiste en une taille basse de la vigne pour laquelle chaque cep est géré indépendamment. On limite ainsi la croissance de la vigne ce qui permet de réguler la production de raisins en quantité et en qualité. Cette pratique a presque totalement disparu du Chianti à cause de la difficulté pour sa mise en place et du coût important que représente l’utilisation de cette technique. Un autre problème qui a causé l’abandon de la taille en gobelet dans le Chianti est qu’en effectuant une taille de la vigne proche du sol, on augmente le risque de dommages causés par les animaux et de maladies cryptogamiques.

Ce système de gestion complexe et intensif du vignoble permet d’obtenir des raisins avec un dégré de maturation
optimal qui est primordial à la production d’un vin qualitatif de haut niveau. L’ensemble de la gestion agronomique tend à limiter au minimum possible les interventions en bannissant totalement les désherbants et insecticides.

Néanmoins, en agissant ainsi on crée une compétition entre la faune et la flore qui entraine la diminution de la végétation et améliore la maturation des raisins. Il en résulte un raisin développant plus d’arômes et de tannins dans ses peaux. Actuellement, la majeure partie des vignobles ont délaissé ce mode d’exploitation traditionnel au profit d’une conduite des vignes en rangs, permettant l’utilisation des tracteurs enjambeurs, qui passent au dessus des vignes pour exécuter les travaux nécessaires de manière mécanique. Au Borgo la Stella, étant toujours à la recherche de la qualité optimale, les interventions manuelles sont privilégiées car elles ont l’avantage de permettre un jugement précis des nécessités de la vigne, et ce au cas par cas.
La priorité est de produire un raisin de la meilleure qualité possible et c’est avec cet objectif que chacune des décisions est prise au domaine. L’entière gestion agronomique tend à limiter tant que possible les interventions, en bannissant désherbants et insecticides. La tailles de la vigne, l’épamprage, l’écimage ainsi que toutes autre travaux d’entretien et les vendanges se font manuellement. Cette gestion permet aux feuilles et aux grappes d’être disposées de façon optimale sur les ceps (lumière, air) et d’être moins sensibles aux maladies et parasites de la vigne (oïdium, mildiou, chenilles). Grâce à cela que l’utilisation de produits phytosanitaires est limitée au stricte nécessaire au Borgo la Stella.

/ La vigna

La cura maniacale del vigneto per ottenere uve di altissima qualità è alla base del lavoro quotidiano svolto a Borgo La Stella.
I terreni che ospitano i vigneti sono quelli “classici” del Chianti, tendenzialmente di natura argillosa, con presenza importante di scheletro (Alberese e Galestro). La natura calcarea di queste rocce è determinante nella produzione di vini rossi di grande finezza olfattiva e tannino levigato.
Quasi tutte le zone viticole che producono grandi vini presentano terreni calcarei(Bordeaux, Champagne, Langhe in Piemonte, ecc..) perché il calcare conferisce finezza aromatica e miglior tannino. Questa è la differenza fondamentale tra le migliori zone del Chianti Classico e le zone meno buone del Chianti dove i terreni sono argillosi, molto fertili e senza rocce calcaree. Per questo producono vini meno profumati, e con tannini aggressivi e poca struttura. Le varietà di uva impiantate, rispondono alla logica aziendale di valorizzare le tradizioni viticole del Chianti, lasciando spazio anche all’innovazione. Questa impostazione ha portato Borgo La Stella a privilegiare il Sangiovese nella scelta della qualità d’uva da coltivare. Merlot e Cabernet sauvignon, completano il patrimonio ampelografico.
Attualmente la superficie vitata in produzione è di circa 4,5 ha.

La peculiarità di Borgo La Stella è legata alla coltivazione del Sangiovese, seguendo l’antico sistema della “Lucernina”, che prevede un’alta densità d’impianto con oltre 9000 viti/ha ed una bassa resa per ceppo, con soli 2/3 grappoli a vite.
Questo antico sistema di gestione dei vigneti è quasi sparito dal Chianti Classico per l’alto costo d’impianto e la difficoltà di eseguire le lavorazioni meccaniche. Nella zona di Bordeaux usano trattori “scavallatrici” che passano sopra la vigna ed eseguono così i vari lavori. Nel Chianti ed in particolar modo a Borgo La Stella, la “ macchina scavvallatrice” non può essere utilizzata. Un ‘altro problema che aveva portato all’abbandono dell’alberello nel Chianti era la vicinanza dei grappoli al terreno che favoriva i danni da parte di animali.
Questo oneroso sistema di conduzione del vigneto consente di ottenere uve con un ottimo grado di maturazione, particolarmente vocate alla produzione di vini di elevato livello qualitativo.

Questo perché si viene a creare una competizione tra le piante che diminuisce la vegetazione e migliora la maturazione delle uve, con più aromi e tannini nella buccia. Quando si produce uva di alta qualità il viticoltore non vuole ottenere una pianta molto vigorosa (tante foglie), ma una pianta equilibrata che produce uva matura. L’intera gestione agronomica mira a limitare al minimo possibile gli interventi, bandendo del tutto diserbanti e insetticidi. Questo è possibile perché molte operazioni sono fatte manualmente. La potatura invernale, la spollonatura, la legatura dei germogli, la cimatura, la sfogliatura intorno al grappolo e la raccolta del grappolo è interamente manuale. Questa gestione consente alle foglie ed ai grappoli di essere disposti sulla vite in maniera ottimale (luce, aria) e di essere meno sensibili alle malattie della vite (oidio,peronospora, tignola). Per questo a Borgo La Stella si usano pochi prodotti antiparassitari.